Guinée/ Baccalauréat Unique/ l’ultime examen pour l’accès aux universités émaillés d’irrégularité, candidats et encadreurs en complicité.

Le baccalauréat unique session 2020-2021 a pris fin ce samedi 24 juillet dans toute l’étendue du territoire nationale. Débuté depuis jeudi dernier durant trois jours les bacheliers ont été évalués pour les examens de fin de l’année dans les différentes matières selon les spécialités des uns et des autres. Même si quelques parts des voix se sont levés chez les observateurs, qui dénote des nombreux cas d’anomalies.

En guinée comme toujours c’est le cas souvent les examens sont émaillés de beaucoup d’irrégularité. Dès le premier jour nous avons appris la fuite du sujet. Des sujets traités retrouvé dans les mains de certains candidats. Presque dans la quasi-totalité des villes du pays dans les salles, des élèves ont été pris en flagrant avec des documentations. Plusieurs cas de fraude ont été enregistrés notamment à Boké centre ou deux candidats ont été éliminé suite à l’usage de téléphone portable, à filira une vingtaine de téléphone portable ont été aussi saisis.

Dans la commune urbaine des groupes de personnes avaient déjà été constitué pour organiser les fraudes. Bien avant les examens le constat révèle aussi dans certains établissements d’enseignements l’attribution des notes par affinité.

Si les garçons sont obligés de payer les notes en complicité avec certains encadreurs véreux. C’est tout le contraire chez les filles désireuses d’avoir une bonne moyenne annuelle. Des demoiselles sont tombées  dans les filets de certains encadreurs qui auraient proposé de coucher avec celle-ci avant l’attribution des notes. Une autre pratique qui existe et prend de plus en plus d’ampleur. Au-delà de toutes ces situations, selon nos informations, à Boké certains encadreurs d’établissements désireux de faire du succès même pas par mérite ont déplacés des professeurs pour venir traités les sujets de leurs candidats qui auraient payé en collaboration avec leurs directions respectives tous les frais pour la négociation. Entre autre déplacement, hébergement et restauration.

Dans l’ensemble  14 centres ont été choisis pour la circonstance dans la préfecture, avec un effectif de 3242 candidats dont 1348 filles.

Quel résultat faut-il s’attendre pour le baccalauréat session 2021-2021, quand on sait que des nombreux candidats ont passé toute l’année scolaire à faire autre chose que de se concentrer sur les études ?